Tel : +33 1 57 19 50 06 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR
Accueil > Wiki LesEnR > L'énergie durable > Conception > La gestion des apports solaires

La gestion des apports solaires

Savoir gérer une ressource telle que le soleil est essentiel dans l’exploitation d’un bâtiment. La prise en compte des apports solaires a de forts impacts sur la conception même du bâtiment et sur la disposition des pièces à l’intérieur.

Maîtrise des apports solaires sur un bâtiment En effet, les pièces situées au Nord ne bénéficient pas d’apports solaires et sont donc généralement plus froides. C’est pourquoi des pièces peu fréquentées, avec un vitrage limité, telles que des zones de stockage ou des galeries techniques, sont disposées préférentiellement au Nord. A l’inverse, les pièces régulièrement occupées, tels que des bureaux ou des salles de conférence, nécessitent un certain confort thermique qu’une disposition au Sud favorise.
Se protéger contre les surchauffes

Protection thermique végétale

Un des principaux aspects de la conception bioclimatique est de garantir un confort thermique optimisé. Ce confort passe par premièrement par une lutte contre les surchauffes estivales, phénomène trop souvent constaté dans les bâtiments non équipés d’un système de climatisation.

Cette lutte passe par des dispositions de protections passives, comme :

  • une protection végétale au Sud et à l’Ouest composée de plantes et arbres à feuilles caduques, permettant ainsi de limiter les apports solaires en été tout en les garantissant en hiver,
  • des débords de toit au Sud, convenablement dimensionnés pour faire ombrage aux fenêtres en été et pas en hiver,
  • des brise-soleils placés sur les fenêtres des façades Sud et Ouest, composées de lames orientées de telle façon que l’ombre est maximale en été et minimale en hiver,
  • des murs lourds, à forte inertie, permettant de limiter fortement l’impact des pics de chaleur dans les heures les plus chaudes de l’été.
Exploiter les apports solaires
Le confort thermique ne se résume pas à garantir une protection solaire estivale. L’approche bioclimatique cherche également à profiter au mieux de ces apports solaires, indésirables en été, mais bénéfiques en hiver. Bien pris en compte, ils limitent grandement les besoins en chauffage du bâtiment.

Exploitation apports solaires

Plusieurs moyens d’exploiter ces apports solaires existent :

  • une verrière bioclimatique orientée au Sud est une source non-négligeable de chaleur en hiver et permet une ventilation naturelle en été sans provoquer de surchauffe,
  • des murs accumulateurs, comme le mur Trombe, sont conçus de telle sorte que la chaleur captée soit rayonnée avec un temps de déphasage calculé, éliminant tout phénomène de pic de chaleur au sein du bâtiment.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn