mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR - Linkedin : @Vizea
Accueil > Actualité > Actualités > Jour du dépassement, lorsque l’humanité a déjà épuisé les ressources annuelles de la Terre

Jour du dépassement, lorsque l’humanité a déjà épuisé les ressources annuelles de la Terre

En ces temps de confinement, nous voyons dans le monde la nature reprendre peu à peu ses marques : apparition de dauphins dans un port de Sardaigne, canaux de Venise devenus limpides ou encore forte diminution de la pollution de l’air dans de nombreuses grandes villes. Ce qui semble être une simple parenthèse pourrait bien être une véritable opportunité de reconquête pour notre planète de son écosystème. Mais cela suffira-t-il à faire face aux impacts de nos modes de vie ? Cet épisode de pandémie permettra-t-il au monde de prendre conscience des enjeux environnementaux qui l’entourent ?

Dans ce contexte, plongeons-nous dans la compréhension d’un indicateur nous permettant de mieux saisir notre empreinte sur notre environnement : le jour du dépassement.

LE JOUR DU DEPASSEMENT, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Chaque année, l'ONG Global Footprint Network calcule le jour du dépassement de la Terre (Overshoot Day, en anglais) : il marque le jour de l'année où l'humanité a épuisé les ressources renouvelables de la Terre.

Cela signifie qu'à l'échelle de la planète, nous avons pêché plus de poissons, abattu plus d'arbres et cultivé plus de terres que ce que la nature peut nous offrir au cours d'une année entière. Quant à nos émissions de gaz à effet de serre, elles ont été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts peuvent absorber. Autrement dit, à partir de ce jour, l'humanité vit à crédit pour le reste de l'année.

En 2019, l'ONG a estimé le jour du dépassement mondial au 29 juillet.

En France, cette date est estimée au 14 mai.

QU’Y A-T-IL DERRIERE CETTE DATE ? 

Le jour du dépassement, c’est la date à partir de laquelle l’empreinte écologique dépasse la biocapacité de la planète.

L'empreinte écologique caractérise la surface de la Terre utilisée par l'Homme pour pêcher, élever, cultiver, déboiser, construire et brûler des énergies fossiles. La biocapacité, quant à elle, représente la surface de la planète nécessaire pour faire face à ces pressions.

 

Empreinte écologique, rapport 2018 Global Footprint Network et WWF

Pour rappel :

  • L’empreinte écologique ou empreinte environnementale mesure la surface terrestre et marine dont nous avons besoin pour produire les ressources que nous consommons comme la nourriture, les terrains à bâtir, le bois, les produits de la mer et pour absorber les déchets et le dioxyde de carbone que nous produisons.Les émissions de carbone sont une part très importante de notre empreinte écologique. Aujourd’hui, l’empreinte carbone de l’humanité correspond à près de 60% de l’empreinte écologique mondiale;
  • La biocapacité est la surface biologiquement productive comme les forêts, les zones de pêche, de cultures, de pâtures et de terrain qui sont disponibles pour fournir ce dont nous avons besoin.La biocapacité diminue en cas de déforestation, c’est notamment le cas dans de nombreuses régions du monde (agriculture intensive, exploitation de l’huile de palme, étalement urbain…).

 

L’EVOLUTION DU JOUR DE DEPASSEMENT : LA FRANCE EN MAUVAIS ELEVE ?

C’est dans les années 1970 que l’empreinte écologique de l’humanité a dépassé la biocapacité de la Terre, repoussant ainsi le jour du dépassement avant la fin d’une année.

Mais quand est-il si on compare les différents pays ?

Si l'humanité vivait comme les français, le jour de dépassement serait le 14 mai et il faudrait donc 2,7 Terre pour répondre à nos besoins. En comparaison il en faudrait 5 pour vivre comme les américains. Des disparités flagrantes existent entre les pays du monde. Le jour du dépassement du Qatar est évalué au 11 février (soit moins de 42 jours après le début de l’année) mais si nous vivions comme les indonésiens le jour du dépassement serait cette année le 18 décembre. Un constat alarmant qui nous appelle à agir !

 

COMMENT FAIRE POUR RECULER LE JOUR DU DEPASSEMENT ?

Sur son site Internet, le WWF explique comment repousser progressivement le jour du dépassement au 31 décembre, en diminuant les émissions de CO2, en mettant en place des politiques ambitieuses, notamment en matière :

  • d’alimentation (remplacer la viande et le poisson par des protéines végétales, réduire le gaspillage alimentaire, adopter une politique agricole commune qui préserve les ressources naturelles)
  • de déforestation
  • d’énergie (développer les énergies renouvelables)
  • de transport (réduire les transports automobiles et déployer un réseau de transport vertueux)

« Diviser par deux notre consommation de protéines animales nous permettrait de gagner 15 jours par an. Et réduire notre gaspillage alimentaire de moitié repousserait la date du jour du dépassement de 10 jours. » - WWF

 

MAINTENANT, C’EST A VOUS !

Vous pouvez désormais calculer votre empreinte écologique avec le calculateur de Global Footprint Network. Ainsi, vous pourrez connaitre votre jour de dépassement, c’est-à-dire la date à laquelle le monde aurait épuisé ses ressources naturelles annuelles si tout le monde sur Terre vivaient comme vous.

Le test vous propose également plusieurs solutions afin de réduire votre empreinte écologique. Vous aussi devenez acteur du changement ! #MoveTheDate

 « Si nous faisons reculer la Journée du Dépassement Mondial de 5 jours chaque année, nous retrouverons l’équilibre de notre consommation avec les ressources d'une seule planète d'ici 2050. » WWF

Lien vers le calculateur : http://www.footprintcalculator.org/

 Sources :

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn