mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR - Linkedin : @Vizea
Accueil > Actualité > Actualités > Quartier E+C- : vers une méthodologie d’évaluation Energie Carbone à l’échelle quartier

Quartier E+C- : vers une méthodologie d’évaluation Energie Carbone à l’échelle quartier

Le 22 mars 2019, le CSTB a partagé le projet de développement et de test d’une méthode étendant la démarche E+C- (énergie positive et réduction carbone) à l’échelle du quartier. Retours sur ce projet…

Au-delà du bâtiment, les opérations d’aménagement sont aujourd’hui perçues comme des opportunités pour engager les territoires sur la voie de la « transition énergétique et écologique ». En témoignent les nombreux outils d’évaluation d’impacts environnementaux qui se développent à l’échelle des projets d’aménagement (Ges Opam, Urban Print, Nest, NovaEQUER, etc.).

La difficulté, à cette échelle, est qu’un quartier va au-delà des ensembles qui le constituent et n’est pas simple à définir. Cela peut perturber la quantification de ses effets sur l’environnement. En effet, le contexte et les externalités qu’il engendre : mobilités liées aux emplois et polarités, alimentation, déchets, filières mobilisées etc… participent directement à l’impact environnemental du quartier mais ne sont pas toujours évidentes à évaluer en termes d’énergie/carbone.

En lien avec cette conjoncture et dans le cadre du concours organisé par l’ADEME « Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 » lancé en 2018, le CSTB et ses partenaires développent le projet Quartier E+C- : méthode de quantification Energie Carbone à l’échelle du quartier.

Le projet « Quartier E+C- » a pour principal objectif de quantifier les impacts environnementaux liés à la vie d’un quartier, de sa conception à son usage. L’enjeu est de réussir à mobiliser l’ensemble des acteurs (aménageurs, collectivités, AMO, promoteurs, maitrise d’œuvre, concessionnaires des réseaux et usagers) dont les choix influencent les impacts d’un quartier, en développement ou en renouvellement, sur l’environnement. Pour cela, la méthode doit être mobilisable à trois étapes clés : la définition du programme, la définition du plan guide et les fiches de lots.

Afin de mutualiser les échanges sur les thématiques énergie/carbone entre les parties prenantes d’un projet d’aménagement, les différents partenaires du projet développent la méthode à travers trois approches : technique, organisationnelle et comportementale.

Pour l’heure, le cahier des charges de la méthode est cadré. Il reste à définir les cibles atteignables en fonction du contexte avant de l’appliquer sur 8 projets pilotes d’ici 2020/2021. A suivre…

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn