Tel : +33 1 57 19 50 06 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR
Accueil > Actualité > Actualités > Construction Durable : Exposition Re.architecture, Re.cycler, Ré.utiliser, Ré.investir, Re.construire

Construction Durable : Exposition Re.architecture, Re.cycler, Ré.utiliser, Ré.investir, Re.construire

Le pavillon de l’Arsenal présente jusqu’à fin août l’exposition « Re.architecture, Re.cycler, Ré.utiliser, Ré.investir, Re.construire». Quinze agences européennes - composées d'architectes, d'artistes, de graphistes etc. - proposent des projets urbains novateurs intégrant une dimension participative.
 
Ces différents collectifs - venus notamment de Londres, Berlin, Madrid, Paris - explorent de nouvelles pistes de réflexion pour « faire la ville » et s’intéressent aux espaces délaissés : réaliser un cinéma dans une ancienne station service à Londres, un opéra dans une ancienne station métro en Allemagne, un espace d’accueil estival sous le pont aérien d’une autoroute…

Ils n’hésitent pas non plus à créer des installations éphémères. Ainsi dans le cadre du réaménagement du quartier des Chaux et de la destruction d’un immeuble à St-Jean-en-Royans, le collectif Exyzt a proposé un kiosque temporaire afin de tester la mise en place d’un futur lieu collectif communal. Le kiosque a été construit avec des matériaux récupérés de l’immeuble détruit : fenêtres, portes, baignoires, poutres...
 
 
La participation des habitants est également un point fort de ces projets. A Bordeaux le Braséro est une micro architecture conçue à partir d’un cahier des charges élaboré avec une cinquantaine d’acteurs de la Benauge. Il s’agit d’un dispositif pour aller à la rencontre des habitants de la Benauge et recueillir leurs désirs de transformation du quartier.

Lieu de rassemblement, le Braséro offre un terrain d’acrobaties permanentes pour les enfants, un restaurant - grillade, un lieu de gym douce…

Les agences s’efforcent également à recycler au maximum les matériaux utilisés dans leurs projets. Ainsi le collectif bruxellois Rotor s’intéresse aux flux de matériaux. Dans leur projet «Stratégie de la pierre bleue », ils réutilisent des bordures de trottoir, des pierres tombales jetées par le cimetière municipal et d’autres déchets issus de démolitions pour la construction des bancs et des murets.
 
 
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn