Tel : +33 1 57 19 50 06 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR
Accueil > Actualité > Actualités > Territoire durable - 62 projets soutenus dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité

Territoire durable - 62 projets soutenus dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité

BiodiversitéC’est en 2010, année internationale de la biodiversité que la France a entamé la révision de sa première stratégie nationale lancée en 2004. La première stratégie nationale, adoptée en février 2004, a fait suite à la ratification d’un traité international : la Convention sur la Diversité Biologique (CDB). Elle visait à stopper la perte de biodiversité à l’horizon 2010 conformément aux engagements pris par l’union européenne. Elle était structurée autour de quatre orientations transversales et déclinée en 10 plans d’actions sectoriels. Toutefois, le bilan de cette première stratégie avait révélé que les moyens déployés aux différentes échelles n’avaient pas permis de faire face aux pressions exercées sur la biodiversité.

Stratégie Biodiversité 2011-2020Dans le but de s’inscrire dans la continuité de cette stratégie et de déployer des mesures complémentaires pour préserver la biodiversité, une nouvelle stratégie pour la biodiversité 2011 – 2020 à été élaborée. Elle décline à son tour des orientations, objectifs et plans stratégiques. Plus précisément, 20 objectifs sont déclinés selon 6 orientations :
  • susciter l’envie d’agir pour la biodiversité,
  • préserver le vivant et sa capacité à évoluer,
  • investir dans un bien commun, le capital écologique,
  • assurer un usage durable et équitable de la biodiversité,
  • assurer la cohérence des politiques et l’efficacité de l’action.
De plus, dans la perspective d’inciter à une prise de conscience en matière de perte de biodiversité, par les citoyens, les acteurs économiques et sociaux, la nouvelle stratégie vise à décliner ses principes au sein de l’état mais également des collectivités locales et acteurs de la société civile.

Aussi, la nouvelle stratégie est fondée sur diverses convictions et notamment :
  • favoriser la mobilisation et l’engagement de tous les acteurs en s’inscrivant dans un cadre pédagogique de diffusion de l’information et d’éducation.
  • s’intégrer dans une dynamique d’emboîtement d’échelle :
    • en incitant à la mise en place de projets de développement intégrant la biodiversité à l’échelle du territoire.
    • en inscrivant à tous les niveaux de gouvernance, du global au local, la biodiversité afin que puissent se mettre en place des cadres, aux différentes échelles, favorables au développement des politiques publiques en faveur de la biodiversité.
Les trois grandes ambitions de la nouvelle stratégie sont les suivantes :
  • préserver et restaurer, renforcer et valoriser la biodiversité,
  • en assurer l’usage durable et équitable,
  • réussir pour cela l’implication de tous et de tous les secteurs d’activité.
Dans la cadre de l’adhésion à la SNB (Stratégie Nationale de la Biodiversité), 5 appels à projet ont été lancés le 18 juillet 2011 et 2 le 19 octobre 2011, soit sept au total :
  1. Rétablissements de continuités écologiques sur des infrastructures de transport existantes.
  2. Restauration de milieux remarquables ou sensibles.
  3. Lutte contre les espèces exotiques envahissantes terrestres et marines dans les départements et collectivités d’Outre-mer.
  4. Conservation et utilisation durable d'espèces végétales indigènes pour développer des filières locales.
  5. Projets innovants dans le domaine de l’ingénierie écologique.
  6. Renforcement des infrastructures agro écologiques en milieu agricole.
  7. Élaboration de trames vertes et bleues urbaines et valorisation de friches.
Lauréats AaP Biodiversité

 
Dans le cadre des cinq premiers appels à projets, soixante-deux projets ont été sélectionnés et sont soutenus par l’Etat. La liste des lauréats a été communiquée le 7 février 2012. On peut citer pour l’appel à projet n°1  :
  • La réalisation d’aménagements pour la petite faune, principalement des batraciens, sous voirie départementale en milieu urbain dense. Conseil Général des Hauts de Seine.
  • La recherche opérationnelle visant à qualifier la transparence écologique de plusieurs tronçons ferroviaires (2 LGV et 2 voies ferrées classiques) dans l’optique de définir des mesures de restauration de continuités écologiques. RFF.
On peut citer pour l’appel à projet n°4 :
  • La création d’un signe de qualité national pour encadrer les filières de production d’espèces végétales sauvages indigènes : flore locale® -France entière. Fédération des Conservatoires botaniques.
  • La mise en place d’une démarche nationale pour une production certifiée d’arbres et d’arbustes d’origine. Association française Arbres et Haies champêtres (AFAHC).
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn