Tel : +33 1 57 19 50 06 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR
Accueil > Actualité > Actualités > Développement Durable - La région Ile-de-France a voté son Plan Régional pour le Climat

Développement Durable - La région Ile-de-France a voté son Plan Régional pour le Climat

Le 24 juin 2011, le Conseil Régional d’Ile-de-France a adopté à l’unanimité son Plan Régional pour le Climat (PRC). Cette démarche vient en anticipation des dispositions de la loi du 2 août 2010, portant engagement national pour l’environnement (dite loi Grenelle 2) qui prévoient la réalisation d’un plan climat énergie territorial (PCET) pour les Régions, les Départements et toutes les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants. De ce dispositif législatif émerge également la coélaboration entre les Régions et l’Etat de Schémas Régionaux Climat Air Energie (SRCAE).
Le Plan Régional pour le Climat a vocation à alimenter le volet climat du SRCAE, qui devrait être un document d’orientation stratégique révisable tous les 5 ans. Une attention particulière sera également portée à l’articulation avec les deux autres volets air et énergie ainsi qu’avec les démarches infrarégionales déjà engagées.
 
PRC
 
Avec ce PRC, la région Ile-de-France s’inscrit dans l’objectif national du Facteur 4 puisqu’elle prévoit une réduction de 75% de ses émissions avant 2030 par rapport à 1990. (Le Facteur 4 prévoit ce même objectif avant 2050). Ce plan climat régional se structure autour de trois objectifs cadres :
  • L’exemplarité : avoir un effet d’entrainement via la gestion du patrimoine, les financements et la commande publique ;
  • L’atténuation : réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ;
  • L’adaptation : anticiper le futur en adaptant le territoire aux effets du changement climatique.

Vingt-quatre actions découlent de ces trois axes et orientent la stratégie énergétique de la région pour les prochaines années parmi lesquelles :
  • La réduction de ses émissions : La région entend se montrer exemplaire en matière de réduction des émissions de GES. Un Plan de Déplacement de l’Administration sera donc réalisé et favorisera les déplacements en train, le covoiturage et l’autopartage. Aussi, en interne, chaque unité cotisera à hauteur de ses émissions pour constituer un fond mobilisable sur des opérations de réduction des émissions internes.
  • La rénovation des lycées : Ce domaine constitue le plus gros poste de dépense du PRC (plus de 500 millions d’euros sur 10 ans). L’objectif est de réduire la consommation énergétique des 469 lycées d’Ile-de-France de 40% avant 2020. Pour cela, la région propose une stratégie de sobriété et d’efficacité énergétique (rénovation thermique, optimisation de l’exploitation, mutualisation d’équipements…).
  • La lutte contre la précarité énergétique : Cette thématique, à la frontière de l’économie et du social, est l’un des chantiers majeurs de la région. Pour preuve, celle-ci impose déjà des normes énergétiques (BBC, BEPOS,…) pour la construction de logements sociaux dans le but de réduire la facture des occupants. Afin d’approfondir la question, la région réalisera un diagnostic sur la précarité énergétique en 2011.
  • La création d’une SEM régionale dédiée à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables : Cette société d’économie mixte sera en charge de la rénovation thermique du logement collectif et du patrimoine bâti des collectivités. L‘autre rôle de cette structure sera d’accélérer l’évolution de la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique francilien. Cette structure devrait être créée au premier semestre 2012.
  • Enfin, le PRC s’articule évidemment avec le SDRIF, ainsi qu’avec l’ensemble des autres dispositifs régionaux tels que l’Agenda 21 d’Île-de-France, le Plan de Déplacements Urbains d’Île-de-France (PDUIF), etc.
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn